Actualités

LA REVOLUTION PAR LES URNES EST EN MARCHE

Lundi, 11 Avril, 2016

 

  Alain Sandler   Président du C.C.F

 

CA BOUGE

 

 

 

L’effervescence va crescendo.

 

Ce rejet du système, que nous défendons depuis plus de 10 ans, est en accord aujourd’hui avec près de 80 % des Français, qui se déclarent prêts à voter pour un candidat à l’élection présidentielle ni inscrit dans un parti, ni soutenu par un parti. Ce constat est une grande satisfaction pour notre combat.

 

Des actions de plus en plus nombreuses apparaissent enfin au grand jour.

 

  • Nuits debout, réunions de citoyens jeunes et moins jeunes, qui  ont démarré Place de la République à Paris et qui s’égrainent chaque jour davantage dans le pays, luttaient au départ contre la loi sur le travail se généralisent maintenant sur tous les sujets, les Nuits Debout deviennent des « agoras ».

  • « La primaire » association qui s’était donné comme objectif de faire choisir un candidat de la société civile « hors partis » voit un regroupement de soutiens à son action dans lequel on retrouve Génération Citoyens, Nous Citoyens, Bleu Blanc Zèbre, Cap 21 et quelques autres.

  • Synergie démocratique qui organise les 16 et 17 Avril prochain un week-end de travail où se retrouveront une soixantaine de mouvements, dont le Cercle des Citoyens Français, pour chercher à   fédérer ceux qui le souhaiteront, sur un socle commun.

  • Jacques ATTALI, vient de sortir un ouvrage « 100 jours pour que la France réussisse » avec comme base line : Tout peut changer en 2017 !  Pour y parvenir, Jacques ATTALI dit ceci : Le prochain président de la république devra mettre en œuvre, en cent jours, un programme ambitieux, sans autre soucis que l’efficacité, l’équité, la protection des libertés…

    J’ai relevé entre autres dans ce bouquin cette déclaration : si rien ne change, le prochain président sera, comme ses trois prédécesseurs, celui des candidats que les Français rejetteront le moins et non celui qu’ils auraient vraiment souhaité. Il sera élu sans programme autre qu’incantatoire et dépensier, dans un pays surendetté, au service des groupes de pression les plus puissants ; Il risque d’être élu par une sorte d’union nationale factice, qui se sera rassemblée au second tour de la prochaine élection présidentielle de 2017, pour s’opposer au candidat de l’extrême droite, lequel aura probablement été en tête au premier tour.

 

  • Emmanuel MACRON, membre imminent du gouvernement, qui n’a jamais été élu et n’avait jamais adhéré au parti socialiste crée un nouveau parti : EN MARCHE. Objectif : rassembler toutes celles et tous ceux qui pensent que la droite ou la gauche, ça ne veut plus dire grand-chose, mais qui en revanche en appelle à de profondes réformes radicales pour sortir notre pays du système dans lequel il est englué. En quelque sorte : une union nationale nouvelle mouture. Il a au moins le courage de se démarquer des partis traditionnels pour tenter une ouverture orientée centre-gauche mais libérale. Serait-ce un nouveau François BAYROU ?

    Toutes ces initiatives, vont dans le même sens, celui que le Cercle des Citoyens veut faire prendre à la France : le chemin du bon sens, celui de la démocratie véritable.

    Nous sommes dans ce bouillonnement généralisé, des observateurs, mais aussi des agitateurs d’une seule idée : celle de la mise en œuvre du référendum d’initiative citoyenne et du traitement équitable de tous les citoyens. Nos moyens sont faibles mais notre détermination est grande. La citoyenneté ne peut vivre efficacement qu’en ayant la possibilité de prendre la parole pour défendre ses ressentis. C’est la démocratie semi-directe. Je ne perds pas espoir de voir enfin une vague de fond politique, qui prenne conscience de cette nécessité absolue pour sortir du système actuel qui est un carcan conservateur.

    C’est la révolution par les urnes qui est en marche.